vendredi 15 mai 2015

Gaufres d'été de Christophe Michalak... ou comment des gaufres se transforment en pancakes...

On m'a reclamé des gaufres pour ce week-end. J'ai donc voulu tester une recette goûtée récemment ailleurs : les gaufres d'été de Christophe Michalak. Pourquoi d'été? Peut-être parce qu'elles sont accompagnées d'abricots? C'est sans importance pour la suite de l'histoire...
Je mets de côté mes scrupules concernant le beurre et les oeufs : respectivement 270g et 5 pour 310g de farine. Les gaufres liégeoises dont je raffole et que je trouve un peu riches ne contiennent "que" 150g de beurre et 2 oeufs pour 375g de farine... Je divise donc les proportions par 2 pour me donner bonne conscience et ne pas engloutir la plaquette de beurre. Jusqu'ici, tout va bien. Vient alors le moment de la cuisson, et c'est là que ça se gâte : la 1ère gaufre est toute cramée alors que je ne l'ai pas laissée particulièrement longtemps. Idem pour la 2ème. La 3ème se dédouble car la pâte reste collée sur les plaques. Mais pourquoi??? La pâte regorge de beurre!! Même scénario pour la 4ème, la 5ème est restée définitivement collée dans le gaufrier, comme ça :

Un véritable massacre, d'autant que les plaques de mon gaufrier NE SONT PAS AMOVIBLES!!
J'ai donc fini la cuisson à la poêle, comme pour les pancakes, mais même ainsi, la pâte était molle, impossible de tourner à la spatule, obligation de faire sauter. Voilà ce que j'ai obtenu après cuisson au gaufrier :

J'ai l'habitude de faire des desserts moches, mais là j'ai atteint le summum! Lol!
En toute objectivité, je pense qu'il y a un problème avec cette recette. La personne chez qui j'avais mangé ces gaufres m'avait effectivement dit qu'elle avait rencontré des difficultés au moment de la cuisson et que ça venait sans doute de son gaufrier. Et bien non!
Et j'ai donc gratté mes plaques à la brosse à dents, en espérant que l'eau ne soit pas infiltrée dans la partie électrique de mon gaufrier!

Aucun commentaire: