dimanche 19 mars 2017

Brioche de boulanger

Petit à petit, je me rapproche de mon but: faire une brioche au bon goût et à la bonne texture. Pour la texture (mie filante et moelleuse), c'est la brioche Butchy qui gagne. En revanche, au goût, elle manque de quelque chose. Maintenant que j'ai fait la vraie brioche du boulanger, je sais ce que c'est : du beurre et des oeufs!!!
La recette que j'ai trouvée ne contient pas de lait ni d'eau, l'hydratation ne vient que des oeufs et du beurre. Par contre, elle est beaucoup plus longue et difficile à travailler. Avant d'ajouter le beurre, j'ai dû pétrir au moins 15 minutes pour que la pâte daigne se décoller de mes mains. J'ai cru être revenue des années en arrière, quand je confectionnais mes premières brioches parpaings... Mais je suis désormais plus patiente, et j'ai fini par m'en sortir sans devoir ajouter de farine (l'erreur de débutant qui menait à la texture brique!). La pâte après levée étant assez molle, j'ai préféré la mettre dans un moule car j'avais peur qu'elle préfère s'étaler à la cuisson plutôt que monter.
Cette recette comporte beaucoup de beurre et d'oeufs, mais au final, le goût que je recherche est bien là. Pour la texture, c'était moelleux mais pas assez filant. Je dois encore trouver LA recette, mais j'y arriverai!

Ingrédients (pour une brioche)

  • 250g de farine
  • 3 oeufs (+ 1 pour la dorure)
  • 110g de beurre
  • 50g de sucre
  • 1 sachet de levure déshydratée (pour 250g de farine
  • 3g de sel

  • Dans un saladier, battre les oeufs et le sucre. Ajouter la farine et la levure déshydratée et mélanger. A partir de ce moment, à la main, il faudra bien 15 à 20 min de pétrissage pour que la pâte ne colle plus trop. Utiliser une corne à pâtisserie pour récupérer la pâte collée au plan de travail. Quand la pâte se détache à peu près, incorporer le beurre et le sel petit à petit. J'ai pétri encore au moins 15 minutes. La pâte obtenue est molle. Placer dans un saladier et faire lever au moins 3h à l'abri des courants d'air. Il est conseillé de dégazer la pâte au bout d'1/2 heure puis de remettre à lever 2h30.
    Dégazer la pâte et abaisser en rectangle. Plier en deux, puis confectionner 3 boules de taille égales. Placer dans un moule à cake recouvert de papier sulfurisé et laisser lever 1 heure (recouvrir avec un torchon). Dorer avec un oeuf battu et cuire environ 20 minutes à 180°C.

    dimanche 5 mars 2017

    Tarte flambée

    Pour changer de la pizza du samedi soir, j'ai fait de la tarte flambée. Pour la pâte, j'ai repris une recette de blog, pour la garniture, j'ai fait en fonction du contenu du frigo et des goûts de chacun. Donc, au final, crème fraîche, oignons, dés de jambons et champignons. Avec un peu de mâche en accompagnement, c'était très bon. A refaire sans hésiter.

    samedi 4 février 2017

    Brioche tressée

    Les crêpes de la Chandeleur étant finies, il n'y avait plus rien pour le petit déjeuner de dimanche. Ce matin, j'ai eu la présence d'esprit de penser à faire une brioche : en soi, ce n'est pas long à faire mais avec les temps d'attente, il faut s'y prendre à l'avance.
    J'ai pris la même recette que la dernière fois, en doublant la quantité de beurre pour avoir une mie plus moelleuse. Pour la présentation, j'ai choisi la tresse à 3 brins.
    Tout s'est bien passé pour le pétrissage, la pâte ne collait plus trop après l'ajout du beurre. Elle a bien levé (j'ai fait une levée en 2 fois avant le façonnage) et au final, j'ai obtenu une ENORME brioche dont je suis assez fière. Et en plus, elle est bonne! Petit à petit, je progresse et sans robot...
    Par contre, on va manger de la brioche pendant une semaine!

    Ingrédients

  • 500g de farine
  • 3 oeufs
  • 65g de sucre
  • 120g de beurre
  • 160g de lait tiède
  • 1 ou 2 sachets de levure sèche (l'équivalent pour 500g de farine, voir sur le paquet en fonction des marques

  • Faire tiédir le lait et délayer la levure. Laisser reposer 5 minutes. Mélanger la farine et le sucre. Creuser un puits, ajouter 2 oeufs et le lait et commencer à pétrir. Après quelques minutes, ajouter le beurre à température ambiante en plusieurs fois en pétrissant bien entre chaque ajout. Après environ 10 min, la pâte ne doit normalement plus coller. Laisser lever 1h30 à 2h à l'abri des courants d'air. Dégazer et laisser à nouveau lever 2 heures. Façonner 3 boudins et tresser. Badigeonner avec un oeuf battu et laisser lever 30 min à 1 heure. Badigeonner à nouveau et faire cuire 20 à 30 minutes à 180°C.


    samedi 28 janvier 2017

    Congolais

    Après les financiers, il me restait des blancs d'oeufs. Je voulais quelque chose de rapide et simple, les congolais respectent parfaitement ces critères. Je me suis inspirée de cette recette que j'ai adaptée car je n'avais pas suffisamment de noix de coco râpée si je conservais les proportions. J'ai mélangé la pâte au bain-marie avant cuisson comme préconisé, et j'ai effectivement l'impression que les congolais sont plus moelleux que d'habitude. Je lai ai faits dorer plus que de coutume car je les voulais croustillants à l'extérieur.

    Ingrédients (pour une vingtaine de rochers)

  • 100g de blanc d'oeuf
  • 100g de sucre
  • 125g de noix de coco râpée

  • Dans un saladier, mélanger les 3 ingrédients. Placer au bain-marie le saladier et mélanger durant 5 à 10 minutes (ceci permet de garder un coeur tendre après cuisson ). Façonner les rochers avec deux petites cuillères et déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Cuire 10 à 15 minutes à 180°C, jusqu'à ce que les rochers soient dorés.

    Financiers aux amandes

    Il y a quelques temps, j'avais fait de la crème anglaise et il me restait 6 blancs d'oeufs au congélateur. Comme on me réclame régulièrement des financiers, je me suis dit que c'était un bon moyen pour les utiliser. J'ai choisi une recette du blog "C'est ma fournée".
    Comme je préfère les mini gâteaux, j'ai utilisé mon moule à mini tartelettes pour une partie de la pâte, et pour le reste les moules à financiers classiques.
    Le biscuit est bien fondant et moelleux, un régal. Les mini bouchées ont été gobées en un rien de temps, je pense que les autres ne survivront pas au goûter!!

    dimanche 22 janvier 2017

    Gâteau aux noix

    J'ai retrouvé la semaine dernière des noix qui végétaient dans le garage depuis un bon moment. J'ai pris mon courage à 2 mains et après 1/4 d'heure, j'avais à disposition un petit bol de noix dont je ne savais que faire... Je suis allée au plus simple, j'ai repris ma recette de base de "gâteau à rien" et j'ai remplacé le sucre par de la vergeoise brune et une partie de la farine par une farine complète T80 (je l'ai utilisée car elle était également en stage longue durée dans mes placards!).
    Je pensais que la vergeoise donnerait un léger goût de caramel, il n'en est rien. Le gâteau est moelleux et la noix est bien mise en valeur, malgré la petite quantité dont je disposais.

    Ingrédients

  • 2 oeufs
  • 1 yaourt (1 petit suisse dans mon cas)
  • 80 g de beurre
  • 5 cl de lait
  • 120 g de vergeoise
  • 50g de noix décortiquées
  • 170 g de farine T45
  • 80g de farine T85
  • 1 sachet de levure

  • Fouetter les jaunes avec le sucre. Ajouter le yaourt et le beurre, puis la farine et la levure. Mélanger, ajouter le lait pour détendre la pâte. Monter les blancs en neige. Incorporer à la pâte. Ajouter les noix.
    Verser la pâte dans le moule beurré et fariné. Faire cuire 35 min à 180°C.

    dimanche 15 janvier 2017

    Cookéo, un an après

    Cela fait un peu plus d'un an que j'ai mon Cookéo, un bilan sur son utilisation s'impose. J'en suis toujours aussi contente et je l'utilise plusieurs fois par semaine voire plusieurs fois par jour le week-end. Mes impressions sont globalement les mêmes qu'en mars où j'avais fait un premier bilan. Je n'ai pas ressorti la cocotte-minute en un an et j'ai finalement donné le rice-cooker. Le Cookéo a donc remplacé ces deux appareils. Ce qui, paradoxalement, en fait son défaut: je fais cuire les légumes et le riz avec quand je veux les faire nature en accompagnement. Si le plat est lui aussi cuisiné avec le Cookéo, cela nécessite de s'organiser puisque je ne peux pas faire de cuisson en parallèle. J'ai fini par m'y habituer, mais c'est vrai que c'est parfois un peu contraignant.
    J'ai aussi réalisé que malgré l'utilisation intensive que j'en fais, il n'y a que très peu de recettes sur mon blog. Peut-être parce qu'il s'agit de cuisine quotidienne qui ne présente pas beaucoup d'intérêt, et j'avoue faire un peu tout au feeling, que ce soit pour les quantités ou le temps de cuisson. D'où la difficulté d'écrire des recettes. Personnellement, je n'utilise que le mode manuel, les recettes intégrées ne correspondant pas à ma cuisine.
    En conclusion, je suis très contente de mon Cookéo, ce n'est pas un gadget qui a fini dans le garage! J'avoue cependant être parfois tentée par le Companion de Moulinex, mais je n'ai pas assez de place pour avoir les 2 et pour l'instant, je pense que le Cookéo est plus adapté à mes besoins.